Un jeudi, par mois, se tient le JeuDigital, un événement à l’initiative de la secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire, BpiFrance et les promoteurs de la French Tech.

Tous les mois, un ministère est choisi et le but est de réunir des start-up françaises du secteur, qui présentent en quelques minutes leurs innovations.

Donc hier pour ce deuxième JeuDigital, il était question de sport. Après une brève présentation du programme et la prise de parole de Thierry Braillard, Secrétaire d’État aux sports, huit start-up ont fait leurs pitchs de présentation de projet et d’évolution, en France comme à l’étranger.

– Nous avons commencé par Hikob. Hikob conçoit et commercialise des systèmes d’instrumentation large échelle sans câble pour l’exploitation distante et centralisée d’informations relatives aux ressources physiques d’une infrastructure, d’une entreprise ou bien même d’une population. Ces architectures de mesure reposent sur des capteurs et des routeurs intelligents, autonomes en énergie et communicant par radio et mettent en œuvre des logiciels embarqués et des protocoles de communications distribués efficaces en énergie (Source Crealys Incubateur). Hikob, nous permet de comprendre le cycle de vie des structures ou d’observer la mobilité routière en live ou de capturer les évènements sportis en direct.

– La deuxième présentation était mon appli coup de cœur 2014, VOGOSPORT. Il arrive parfois, dans une enceinte sportive de ne pas avoir accès au ralenti en tant que spectateur et pour ça, VOGO est une vraie plus-value. Grâce à cette application, les spectateurs qui viennent au stade peuvent combler ce sentiment de frustration et revoir en détail une action importante.
Elle permet vraiment aux spectateurs d’un événement sportif (à l’intérieur de l’enceinte sportive) de sélectionner sur leurs Smartphones ou leurs tablettes une des caméras qu’ils souhaitent visionner. Une fois la caméra sélectionnée, l’utilisateur reçoit le flux live sur son interface comme s’il était à la place de la caméra. Depuis son interface, l’opérateur peut soit voir le flux en Live, soit revenir en arrière (Time Shifting) et voir le flux décalé dans le temps, soit à vitesse réelle, soit au ralenti (Slow Motion) (Source Numéricus).

– La troisième présentation fut celle d’ Open Field ,solution de Data Management, CRM et Business Intelligence dédiée aux enceintes sportives, culturelles et les centres commerciaux.
Grâce à des connecteurs techniques, Openfield est capable de se connecter à différents outils « métiers » (billetterie, restauration, contrôle d’accès, les sites d’e-commerce, les systèmes de caisses, les systèmes de paiement) et les systèmes techniques (système de gestion technique du bâtiment, GMAO, etc.) pour gérer toutes ces données (source OpenField).

– Par la suite, Fysiki , un service de coach sportif en ligne, qui vous propose de faire du sport de manière fun directement chez vous, sans matériel en moins de 30 minutes ; et ça marche, leur taux de conversion de visiteurs en abonnés augmente de plus en plus.

– SportEasy a pris le relais. SportEasy répond aux besoins logistiques des responsables d’équipes, en leur offrant un gain de temps conséquent dans la gestion des membres, l’organisation des événements (matchs, entraînements, …) et le suivi des convocations et des disponibilités. Aux joueurs, SportEasy offre une interface commune pour consulter les informations de leur équipe, échanger avant et après les matchs, voter pour le meilleur joueur du match après chaque rencontre et avoir un suivi des performances de leur équipe.

– Une start up dont je ne connaissais pas le produit et qui propose un service très interessant : MyCoachFoot . Le but est d’optimiser la gestion d’une équipe ou d’un club grâce à des outils administratifs et sportifs pertinents et performants. Viveris Mangement y a d’ailleurs injecté 600 000 €. À tester !!

– Puis, Sponsorise.Me , plateforme de crowfunding qu’on ne présente plus. Première plateforme en France avec un taux de financement de 68 % et aux alentours de 30 % chez leurs concurrents (chiffres annoncés par Loïc Yviquel pendant son pitch). Ils ont, comme d’autres acteurs hier soir, l’intention de se positionner sur le marché américain en 2015. Sponsorise.Me est la première plateforme de financement participatif européenne exclusivement dédiée au sport qui permet aux porteurs de projets sportifs (Professionnel ou amateur, à haut niveau ou en club le dimanche) de trouver des financements auprès de particuliers, d’associations, d’entreprises, d’organismes publics et mêmes auprès des marques.

– Pour finir, Hexo+ « Let your GoPro fly and folow you ». Le principe est très simple : un AR Drone de Parrot, auquel vous pouvez attacher une caméra “sport” de type GoPro. Jusqu’ici, rien d’incroyable, certes, mais la très bonne idée d’Hexo + est d’être constamment relié à votre smartphone, ce qui lui permet de capter votre position dans l’espace et de garder le “focus” sur vous. Vous pouvez, bien entendu, définir la distance ou l’angle de vue, le drone se chargeant alors d’adapter son objectif pour conserver un plan net. Il peut aller jusqu’à 70 km/h, monter à 50 mètre d’altitude et filmer pendant 15 minutes. À tester aussi.

Le moment était donc venu de laisser la parole à la secrétaire d’État au numérique, qui nous a fait un bref résumé des différents pitchs des stat up présentées. Enfin place aux sportifs de haut niveau choisis, Émilie Gomis et moi afin de parler de notre relation par rapport au numérique, notre besoin et nos attentes.

Comme souvent à la fin, un petit moment convivial pour laisser place au networking, où là, on a pu noter la présence de SportNuméricus avec notamment Serge Valentin et Fair Play Conseil, quelques fonds d’investissements tels qu’ ELAIA PARTNERS , société indépendante de capital investissement focalisée sur l’Économie Numérique qui investit dans des sociétés, nouvellement créées, proposant des solutions de rupture dans l’économie numérique et aussi ROBOLUTION CAPITAL , fonds d’investissement, dédié exclusivement à la robotique de services. Bpifrance fait partie des investisseurs institutionnels qui accompagnent cette initiative et d’autres start upers.

About.Me

20141031-134111.jpg

Publié par Sarah

Je suis escrimeuse en équipe de France depuis plus de 20 ans. Médaillée olympique, je partage ma vision sur le sport, son économie, sa digitalisation, sa politique, etc. Je suis aussi une digital native, passionnée par l'innovation et l'High Tech.

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s