Pas besoin de vous rappeler l’affaire de la « Sextape Benzema / Valbuena, je suppose. Oui, il y a besoin? ok !

Une affaire sordide.

Faits relatés par L’équipe :

DÉBUT JUIN – Mathieu Valbuena, lors du rassemblement des Bleus avant Belgique-France et Albanie-France, reçoit plusieurs appels téléphoniques. Ses interlocuteurs auraient tenté de le faire chanter, réclamant plus de 100 000 € contre la non-diffusion d’une vidéo intime le montrant avec sa compagne. L’ex-Marseillais dépose une plainte.
5 OCTOBRE – Les Bleus sont à Clairefontaine avant les matches amicaux face à l’Arménie  et au Danemark. D’après Le Parisien, Karim Benzema et Valbuena ont une discussion concernant la sextape. Un membre de l’entourage de l’attaquant du Real serait impliqué.
4 NOVEMBRE
Benzema est placé en garde à vue à Versailles.
9 NOVEMBRE
Le ministre des Sports Patrick Kanner se dit favorable à la mise à l’écart des sportifs mis en examen tandis que Karim Benzema signe des autographes avec nonchalance au centre d’entraînement du Real Madrid.

10 NOVEMBRE
Mis en examen la semaine passée pour son implication présumée dans le chantage à la «sextape» dont a été victime Mathieu Valbuena, Karim Benzema aurait eu une conversation avec un ami en lien avec les maîtres chanteurs. Une radio dévoile le contenu de cette discussion. Entretemps, Zinedine Zidane a soutenu le buteur du Real.

Mathieu Valbuena se constitue partie civile tandis que Karim Benzema va porter plainte contre Europe 1, qui a diffusé les écoutes.

10 DÉCEMBRE

Noël Le Graët, le président de la FFF, révèle que Karim Benzema est écarté de l’équipe de France «jusqu’à ce que la situation évolue». Il précise que pour que l’ex-Lyonnais reviennent en équipe de France il faudrait «que la juge décide que le dossier est vide ou que Valbuena et lui redeviennent copains après que la juge ait décidé de les confronter».

22 DÉCEMBRE

La juge Nathalie Boutard a rejeté la demande, par la défense, d’une confrontation entre Karim Benzema et Mathieu Valbuena dans l’affaire de la sextape, a indiqué le parquet de Versailles. La magistrate semble considérer qu’elle dispose d’informations suffisamment étayées.
13 AVRIL
Non retenu par Didier Deschamps pour les matches amicaux de mars, Karim Benzema est définitivement privé d’Euro : la Fédération française de football annonce officiellement le 13 avril que le joueur ne sera pas sélectionné pour la compétition en juin. La FFF justifie cette décision par le fait que «la performance sportive est un critère important mais pas exclusif pour décider de la sélection au sein de l’Equipe de France de football. La capacité des joueurs à œuvrer dans le sens de l’unité, au sein et autour du groupe, l’exemplarité et la préservation du groupe sont également prises en compte par l’ensemble des sélectionneurs de la Fédération.»

C’est là que l’histoire devient intéressante, car jusque là, je ne la suivais pas. Je trouvais ça sordide et dégueulasse.

Pas d'Euro pour Benzema, une vie de groupe plus saine ?

Benzema est un footballeur, reconnu dans le monde entier, pas mal d’adultes et surtout de jeunes, le respectent et le portent.

A l’approche de l’Euro, Didier Deschamps, n’a pas sélectionné Benzema. Ce qui est tout à fait normal. Un sélectionneur est un homme (ou femme) qui est capable de faire sortir le meilleur de chaque athlète dont il a la charge. Il / elle est capable de le / la transcender.

Mais de manière collective, un entraineur (femme aussi) est une personne qui manage des individus. Il / Elle crée un vrai collectif, il faut que nous ayons confiance en chacun. Ce n’est pas une question de s’apprécier ou pas ? Car dîtes vous bien que les équipes de France ou d’autres pays que vous voyez à la Tv, ne s’entendent pas toutes parfaitement. Il y a toujours, comme dans tous les groupes des tensions, des préférences, des jalousies, etc. Les profils du boulot, sont aussi les profils que l’on retrouve dans le sport.

On peut ne pas s’entendre avec une coéquipière, « faire le job » et être médaillée mondiale et olympique avec elle ; je suis très bien placée pour le savoir. C’est là, que l’entraineur a du boulot. Il faut qu’il arrive à manager son groupe (qu’ils/qu’elles s’apprécient ou pas) pour qu’elles surpassent pour leur objectif commun.

Donc soyons honnêtes un instant. Vous avez une équipe capable d’être médaillée (fort potentiel), ou aussi capable de passer à côté de son Euro, car elle n’a rien prouvé ces derniers temps (ahh, les journalistes…ils ne respectent rien!). Au sein de cette équipe vous avez deux mecs, Benzema et Valbuena, très bons potes qui sont mêlés à cette histoire de merde, il n’y a pas d’autres mots. Vous savez très bien que quoiqu’il arrive, leurs coéquipiers vont prendre partis pour l’un ou l’autre. Vous allez donc, en prenant ces deux joueurs, ne plus gérer votre groupe, vous allez avoir une scission latente, qui à la moindre défaite (car dans ce cas, inévitablement vous en aurez), risque de vous pétez à la gueule (pas d’autre terme, là non plus!).

Que faîtes-vous ? Vous prenez le risque de toute perdre en les prenant ? Vous prenez le risque de prendre celui qui est victime de ce chantage et là aussi, vous vous retrouverez dans une situation où on dira « il a préféré Valbuena, »Etc. ? Je suis athlète de haut niveau, je joue la gagne : JE PRENDS AUCUN DES DEUX, même si se sont les meilleurs joueurs du monde.

Le racisme, l'argument de merde ?

Je ne fais pas partie du collectif équipe de France de foot.

Nous sommes dans une société où le racisme est encore présent ; rien de nouveau ! Pourtant, nous vivons avec et le combattons.

Nous sommes aussi dans une société où les athlètes sont des exemples pour les plus jeunes, et ce qu’on le veuille ou non, c’est une réalité. Beaucoup de jeunes s’identifient à nous.

Le premier match de Karim Benzema en équipe de France date du 28 mars 2007 à Saint Denis. A priori, depuis il aura vécu à peu près 90 sélections (dont matchs amicaux) avec l’équipe nationale. Donc, comme nous le savons le racisme existe, au boulot, dans la vie de tous les jours, en politique, dans le sport. Pour s’imposer, on est parfois obligé de faire plus que d’autres, de montrer plus, etc. Avec autant de sélections, à quel moment, d’un coup, le racisme en équipe de France est devenu si fort, que ce soit la raison suffisante à sa non-sélection ? A quel moment ?

Je veux bien qu’il soit furieux de ne pas être sélectionné, mais qu’il utilise l’argument comme celui du racisme, ce n’est pas terrible. Fait-il passer comme message à une jeunesse en difficulté, que le racisme est responsable de tout ? Que nos actes finalement ne comptent pas? Qu’ils soit innocenté ou pas, ou même qu’il soit innocent ou pas, est-ce vraiment le racisme qui le disqualifie ? C’est vraiment l’image qu’il veut laisser ?

Publicités

Publié par Sarah

Je suis escrimeuse en équipe de France depuis plus de 20 ans. Médaillée olympique, je partage ma vision sur le sport, son économie, sa digitalisation, sa politique, etc. Je suis aussi une digital native, passionnée par l'innovation et l'High Tech.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s