By collaborating with IBM, Simon Wheatcroft wants to give blind runners the tools to run independently.

Of the 27,487 runners who traversed the city of Boston this year for the marathon, 39 were visually impaired.

Running a marathon blind can be terrifying: Hordes of runners are bolting toward you, crowds scream from the sidelines, and you have no idea if you’re about to crash into someone ahead of you. But for 31-year-old Simon Wheatcroft, a blind Englishman who completed the marathon on Monday, there is nothing more exhilarating.

“I want to take it all in,” he tells Fast Company. “I want to enjoy the sounds of the other runners and the people cheering.”

 

Sourced from: www.fastcompany.com

 

Publicités

Publié par Sarah

Je suis escrimeuse en équipe de France depuis plus de 20 ans. Médaillée olympique, je partage ma vision sur le sport, son économie, sa digitalisation, sa politique, etc. Je suis aussi une digital native, passionnée par l'innovation et l'High Tech.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s